Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à mon histoire, puisque vous avez ouvert cette page, et vous en souhaite bonne lecture !

Pendant longtemps, ma vie s'est déroulée par cycles de six ans !

Né en 1950 à Alger. j'ai rejoint immédiatement Bou-Saâda - la "cité du bonheur" - pour y vivre six ans.

Les "événements" d'Algérie nous ont fait quitter Bou-Saâda pour Maison-Blanche où je suis également resté six ans avant de passer six nouvelles années à Draguignan, à partir de la rentrée scolaire 1962.

Le baccalauréat en poche, j'ai vécu une nouvelle période de six ans en faculté à Marseille, puis Salon de Provence de l'automne 1974 à l'automne 1992 (tiens, trois cycles successifs au même endroit !) avant de m'installer à Istres où j'ai résidé dix-sept ans (presque trois cycles encore...). En décembre 2009, j'ai quitté la Provence pour le nord de l'Ardèche, plus précisément Saint-Félicien.

Etudes

Après des études primaires à Bou-Saâda puis à Maison-Blanche et une année de sixième très honorables, la cinquième a été plutôt chaotique en raison de la fin de la "guerre d'Algérie"... Les deux années suivantes de pensionnat au lycée de Draguignan n'ont pas été marquées d'une pierre blanche.

Le retour définitif d'Algérie de mes parents en juin 1964 sera pour moi le signe de la fin de l'internat et le retour à une vie familiale plus sereine.

À dix-huit ans, le baccalauréat en poche, plutôt qu'une carrière d'ingénieur, je choisirai alors de "faire médecine", les années avec mon dernier professeur de mathématiques m'ayant refroidi et fait rejeter cette perspective de continuer dans des études type "maths-sup.".

Tout en me disant a posteriori que je n'ai alors pas fait le "bon choix", je ne regrette cependant pas ces années d'activité médicale, quelques années après ma décision de fermer définitivement mon cabinet pour consacrer tout mon temps au développement informatique.

Pôles d'intérêt

Outre la photographie que j'ai pratiquée très jeune avec plus ou moins de bonheur, la généalogie à laquelle je me suis intéressé relativement récemment, l'écriture encore plus récemment, l'informatique bien sûr, j'ai participé, adolescent, à des compétitions scolaires d'athlétisme (sprint, relais, saut en longueur) et j'ai beaucoup (tout est relatif, me diront certains... sourire) roulé à vélo et à tandem voir les détails. Malheureusement, mon implication en informatique m'a fait cesser en 1999 toute balade à vélo et je n'ai pas encore réussi à m'y remettre. cry

Activités professionnelles

Après plusieurs années d'activité en clinique chirurgicale, je passe ma thèse de doctorat en médecine en 1984, sous la houlette du Pr Paul BOURRET, sur le thème de la traumatologie routière, avec le soutien et l'aide de l'ONSER, et j'ouvre dans la foulée un cabinet libéral de médecin phlébologue.

A partir de l'automne 1987, mon aventure informatique professionnelle, qui a commencé début 1986, va s'accélérer avec mes débuts en programmation et la gestion informatique de ma clientèle. Cinq ans plus tard, je me lance vraiment dans la programmation avec de nombreux utilitaires à usage personnel, dont un programme complet de comptabilité médicale libérale écrit en 1995.

Depuis toujours, j'ai vécu toutes mes activités professionnelles comme un service pour lequel je ne comptais ni mon temps ni ma peine. La rentabilité n'étant pas mon souci premier, mon compte en banque s'en ressentira parfois durement ! C'est pourquoi mon engagement dans le développement informatique m'amènera à convaincre le Dr Jean-Jacques ROUSSEL, créateur d'Églantine Informatique, dont j'utilise les logiciels pour la gestion de mon cabinet, de son intérêt à faire appel à mes services, ce qui se fera à partir d'octobre 1998 et m'assurera un revenu complémentaire. Programme de comptabilité, d'ordonnances, etc. vont m'occuper pendant plusieurs mois, ma collaboration étant confirmée par la nouvelle direction de la société début 1999.

A l'automne 1999, M. Nicolas VATIMBELLA, Directeur Général d'Églantine Informatique, me propose de participer à l'écriture de la nouvelle version "2000" du programme de gestion de dossiers. J'accepte avec enthousiasme ce nouveau challenge et, quelques semaines plus tard, je teste le programme face à mes patients !

Au printemps 2000, la charge de travail étant trop grande à cumuler informatique et médecine, je fais le choix de demander et j'obtiens mon embauche à plein temps comme "Médecin Conseil Recherche et Développement", rapidement responsable du développement de la quasi totalité des logiciels de la société.

Je peux me targuer d'avoir pleinement satisfait mon employeur pendant plusieurs années ! Lors de son départ, Nicolas VATIMBELLA me fera part de la satisfaction qu'il a eue à me diriger et me témoignera son soutien actif et constructif après que son successeur m'aura licencié, deux ans plus tard.

Aujourd'hui

N'ayant toujours pas retrouvé d'emploi salarié, j'essaie, tout en complétant mes compétences en informatique, de retrouver un rôle actif dans une société où mon expérience médico-informatique, mes capacités d'analyse, mon acharnement au travail et mon altruisme seraient de nouveau utiles et appréciés.

Aucune offre d'emploi salariée correspondant réellement à mon expérience ne s'étant présentée, j'ai donc profité, début 2009, de la simplicité de l'auto-entreprise pour en créer une, axée essentiellement sur l'assistance à la conception de sites Internet, Joomla! prioritairement, mais aussi galeries photographiques ou sites généalogiques. Je crée également moi-même des sites, si nécessaire.
Cette activité s'appuie sur le site www.robertg-conseil.fr où toute mon offre est détaillée.

Pour les spécialistes, voici le détail de mon expérience médico-informatique.

On me dit perfectionniste : disons que j'aime le travail bien fait au point que, lorsque j'étais enfant, mon père m'avait décerné le titre mérité "d'inspecteur des travaux finis" tant j'étais capable de remarquer ce qui pourrait être amélioré. wink
Mais j'ai toujours privilégié l'efficacité...

Au-delà de cette polyvalence à laquelle s'ajoutent mes grandes capacités d'écoute et d'analyse, j'insisterai sur deux maximes que j'ai faites miennes. Tout d'abord "Ne remets pas à demain ce que tu peux faire aujourd'hui" (on m'a surnommé "Lucky Luke" pour ma réactivité et mon efficacité !), ensuite "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage", tant je suis déterminé et tenace lorsque je vise un but... Certains en ont bénéficié déjà, d'autres en ont largement profité.

Si vous avez des idées ou une solution à me proposer, n'hésitez pas à me contacter ! D'avance, je vous en remercie très sincèrement et j'étudierai avec attention tout conseil constructif.